Couple improbable: commentaire

 

New ways of a listening to music

Entre modernité et tradition notre société plonge dans un univers paradoxal. La mode d’aujourd’hui se veut vintage : meubles en formica, design sixties, vêtements seventies. Alors que l’on pensait ces vestiges révolus, voir même parfois de mauvais goût, voilà que la mode du passé revient au goût du jour. Pourtant, il n’y a jamais eu autant de nouveaux gadgets sur le marché. Une guerre des nouvelles technologies se joue et le monde s’arrache l’accessoire high-tech dernier cri.

Le monde de la musique n’est pas en reste et avec lui se profile une foule de changements comportementaux.  Principalement en ce qui concerne les moyens pour écouter de la musique. Tout le monde a au moins, une fois dans sa vie, croiser la route des fameux gramophones et des disques vinyles, ces choses vétustes dont se servaient nos grands-parents et même nos parents. Objets qu’on maniait maladroitement et précieusement, car si grands et en même temps si fragiles. Le son particulier, le flirt entre chaleur et bruissement métallique, le craquement du disc et le frottement de l’aiguille nous plonge dans un univers lointain, où la musique était toujours synonyme de rapprochement, de réunion entre proches.

Epoque révolue, ou presque. L’arrivée des walkmans, discmans, iPod et autres a chamboulé notre manière de concevoir l’écoute de la musique. Ces petits appareils, bien que permettant un accès illimité à un univers mélodique, nous coupent de la réalité. Que ce soit dans les transports, au détour d’une rue ou dans un magasin, plus personne ne s’adresse la parole. Cet univers litanique qui cherche à rassembler, n’a jamais autant séparé.

Pourtant, il existe encore un engouement pour les vinyles et gramophones. Les petites boutiques du genre foisonnent et les 33 tours des plus grands musiciens s’arrachent à prix d’or. Nostalgiques du passé, collectionneurs d’ « antiquités », ou amoureux de la singularité du phonographe, les raisons peuvent être multiples. Une chose est certaine : ce monde-là forme bel et bien un couple improbable avec celui des nouvelles technologies.

Par Sara Bandelier

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s